Les TED Talks, j’en avais déjà entendu parler mais je n’avais jamais pris le temps d’en découvrir toute la grandeur ! Les TED Talks sont des conférences retransmises sur Youtube traitant tous les sujets possibles pour transmettre des idées, des messages et des convictions. Ces conférences se tiennent dans le monde entier, dans plus de 100 langues et par des personnes inspirantes, passionnés et dont la seule envie est de transmettre. Il y a peu je suis tombée sur une de ces vidéos qui m’a littéralement scotché et depuis je n’arrête plus d’en regarder. Je me suis dit que ça pourrait être sympa de vous parler de ces TED Talks qui m’ont vraiment marqué et de vous les résumer. Pour le premier article de cette série, j’avais envie de vous parler du TED Talk qu’a tenu Amy Cuddy sur le langage corporel et son pouvoir sur notre façon d’agir et de paraître !

TED Talks with Amy Cuddy, Social Psychologist

Amy Cuddy est psychologue et étudie les comportements sociaux. Plus précisément, elle s’intéresse au langage non verbal du corps ! Sans que nous nous en rendions compte nous communiquons avec les autres à travers notre posture, nos tics, à travers ce que l’on dégage, … Mais comme elle l’explique très bien, nous sommes aussi sensibles à notre propre langage corporel au point de modifier nos pensées, nos actions et notre physiologie. En donnant des cours dans une école de business, elle a été amené à s’intéresser au langage corporel du pouvoir et de la dominance.

En observant ses élèves, dont la participation orale compte dans la note, elle a pu distinguer deux types de comportement. Il y a ceux qui occupent toute la place dès qu’ils entrent dans l’amphi, qui s’assoient au milieu, qui accaparent toute l’attention et lorsqu’ils souhaitent prendre la parole, ils lèvent fièrement la main. Et il y a ceux qui sont plus discrets, qui s’assoient dans un coin sans faire de bruit et pour prendre la parole, ils lèvent à moitié le bras et essaient d’attirer le moins possible l’attention.

Elle s’est aussi rendu compte que les élèves discrets participaient moins que les plus assurés et voyaient alors leur note grandement affectée. Le problème qui se dégage alors c’est que ces personnes plutôt timides qui pourtant ont toutes les connaissances pour réussir n’y arrivent pas à cause de ces fameuses participations orales. Comment permettre à ses élèves de prendre de l’assurance ? Est-il possible de faire semblant d’être assuré jusqu’à vraiment l’être ?

« Can you fake it till you make it ? »

“Do our bodies change our minds ?”

Elle s’est alors demandé ce qui se passait au niveau hormonal, en se basant sur ce qui s’était déjà fait chez les primates ! Les personnes sûres d’elles, ont un taux de testostérone (hormone de la dominance) élevé et un taux de cortisol (hormone du stress) bas. A l’inverse, les personnes timides ou peu assurées ont un taux de testostérone faible et de cortisol haut. Le but était alors de voir s’il était possible d’inverser cela pour rendre les personnes timides plus assurées.

Amy a alors demandé à un groupe de personnes de prendre deux types de pose : soit une pose dominante, soit une pose plus « stressée ». Un examen de leur salive est réalisé avant et après pour observer les variations hormonales, surtout au niveau testostérone et cortisol ! Ce qui est fou, c’est qu’en seulement 2 minutes, la pose dominante a engendré une augmentation significative de testostérone et une diminution significative du taux de cortisol. L’inverse est aussi vrai : les poses de soumissions ont fait augmenter le taux de cortisol et diminuer le taux de testostérone.

La question que vous vous posez peut-être est : est-ce que faire semblant d’être dominant et provoquer ce changement hormonal peut nous être utile au quotidien ?  Eh bien oui complètement ! Elle a demandé à un autre groupe d’étudiants de passer un (faux) entretien d’embauche. Avant cet entretien, une partie du groupe effectue sans savoir pourquoi une position dominante et les autres une position de non-dominance. L’examinateur ne connaît pas les conditions de l’expérience et ne sait pas que les personnes ont adopté avant l’entretien une posture particulière.

Résultat ? TOUS les étudiants ayant eu la pose dominante ont été embauchés ! Ce n’est pas le contenu de ce qu’ils ont dit qui a fait la différence, c’est la façon dont ils se sont mis en avant avec plus de confidence. Ils dégageaient plus d’assurance, moins de stress et cela les a mis en valeur. Ils ont pu se défaire d’un peu de stress pour montrer réellement qui ils étaient ! Quand on y pense, un entretien d’embauche c’est surtout une histoire de feeling. Il faut en quelques sorte faire tomber amoureux l’examinateur et le convaincre qu’on a tous ce qu’il faut pour le combler. Et le stress, c’est bien connu, ce n’est pas vraiment attirant !

Alors non, en entretien d’embauche, tu ne vas pas te poser en mode superwoman devant le RH ! Ce qu’il faut faire c’est prendre quelques minutes avant, aux toilettes par exemple et prendre une pose dominante pendant quelques minutes afin d’engendrer ce changement hormonal. Même si cela vous semble bizarre et que vous avez l’impression de faire semblant.

Seulement 2 minutes !

Conclusion

J’ai vraiment apprécié cette conférence d’Amy Cuddy tout d’abord parce qu’on peut sentir sa passion, son implication dans ce qu’elle raconte. Elle nous parle de son histoire, de ce qui lui est arrivé et comment elle a atteint son but en faisant semblant d’être assurée jusqu’à vraiment l’être. Au moment où j’ai regardé cette vidéo, je me suis dit que j’allais appliquer tout ce qu’elle a dit pour mon oral de stage qui arrivait sous peu.

Avant d’arriver à la fac, j’ai écouté toutes les musiques qui me donnaient la patate et qui me donnaient envie de danser. Une fois dans l’amphithéâtre, je n’ai pas regardé mon téléphone, ni mes fiches, je n’ai pas croisé les jambes, je ne me suis pas ratatiné comme d’habitude. Non j’ai adopté une des fameuses positions dominantes et oui c’était super bizarre. Heureusement pour moi, les autres étudiants ne me regardaient pas. Quand est venu mon tour de passer à l’oral, j’ai fait mon job ! J’ai réussi à dire tout ce que je voulais, je n’ai pas eu de bug et tout s’est bien passé.

Je n’étais pas super à l’aise mais finalement je n’étais pas si stressée que ça et j’étais surtout contente de moi et de mon travail. Le jury a apprécié et j’ai eu une bonne note alors franchement : je vais faire semblant d’être à l’aise jusqu’à le devenir à chaque situation stressante que je rencontrerais à partir de maintenant ! C’est con mais ça marche et j’avais vraiment envie de partager ça avec vous. J’ai jusqu’à longtemps eu peur des autres, peur du jugement et détesté prendre la parole. Du coup je sais ce que ça fait mais je peux aussi vous dire que rien n’est impossible ! 🙂

  1. Croyez en vous
  2. Faite semblant d’être confiant et vous le deviendrez
  3. Tapez-vous pendant 2 minutes une pose à la superwoman avant une situation stressante

C’est quelque chose que vous pourriez essayer ? 🙂

Share:
Écris par Emma
J'ai 22 ans, je suis en Master Nutrition & Alimentation à Dijon et je suis aussi passionnée par le bien-être, les tatouages, le patinage artistique, la photographie, le sport et pleins d'autres choses ! Plus touche à tout que moi, tu meurs ! En tout cas bienvenue sur le blog ! ;)