Il y a des schémas tellement ancrés en nous qu’on arrive à peine à les distinguer. Des motifs, des boucles, des automatismes. J’ai mis le doigt sur l’un d’entre eux. Un mécanisme bien huilé qui fonctionne à plein régime. Une seule autre personne a réussi à déceler cela chez moi… J’ai ce besoin incontrôlable d’aider. De réparer. De faire grandir. J’ai ce besoin irrépressible de faire en sorte que les personnes que je rencontre soient heureuses. C’est comme trouver un petit oiseau blessé qui ne sait plus comment volé. Tout en moi me pousse à lui montrer comment s’envoler à nouveau. Je ne sais pas si c’est une obligation, une sensation ou un besoin mais pour moi la seule option est d’aider ce petit être brisé par la vie à briller à nouveau. Mais je me rends compte aussi que c’est une façon pour moi de ne pas m’occuper de mes blessures. J’avais l’habitude de réparer les autres plutôt que de panser mes blessures. Mais maintenant je n’ai plus que des plaies qui ne cicatriseront jamais.

Finalement autant ne pas les regarder fixement et répandre un peu plus de bonheur autour de moi.

Share:
Écris par Emma
J'ai 22 ans, je suis en Master Nutrition & Alimentation à Dijon et je suis aussi passionnée par le bien-être, les tatouages, le patinage artistique, la photographie, le sport et pleins d'autres choses ! Plus touche à tout que moi, tu meurs ! En tout cas bienvenue sur le blog ! ;)