Je vous parle à coeur ouvert de mon sentiment de ne pas être assez mince pour ma famille

Cet article n’était absolument pas prévu mais j’ai besoin de mettre des mots sur ce que je ressens là tout de suite et c’est de la frustration mêlée à de la colère ! Hier soir j’ai eu une conversation tout à fait ordinaire avec ma grand-mère (que j’aime énormément) et cette discussion l’a amené à me dire « Tu es déjà bien forte alors fait attention avec la nourriture ». Je crois que ça a été la goutte d’eau de trop… Ce n’est pas la première fois qu’elle fait allusion à mon poids, que quelqu’un de ma famille me dise de faire attention à mon poids ou que mon frère me charrie en me traitant de baleine. C’est pour rigoler, c’est pour être gentil mais c’est insupportable ! En gros, je ne suis pas assez mince pour famille ?

« Tu n’es pas assez mince »

J’ai passé toute mon enfance à me dire que j’étais grosse, que j’avais un problème et que je devais le résoudre ! La société, le regard des autres, les moqueries, les médias : je crois que c’est déjà bien suffisant comme pression. C’est ce genre de commentaire qui petite m’a fait croire que j’étais grosse. Ce sont ces remarques pourtant innocentes qui ont fait que je ne m’aimais pas, que je pensais être difforme. Ce sont toutes ces fois où ma mère me disait que je mangeais trop, que je devais faire attention à ne pas grossir, qui me disait que j’avais grossi, que je devais arrêter de manger. Je me suis rendu compte que c’était ses propres peurs qu’elle me transmettait parce qu’elle avait pris du poids et qu’elle ne l’acceptait pas totalement.

Il m’a fallu du temps pour m’accepter, pour m’aimer comme je suis et aussi pour avoir un regard objectif sur moi-même. Oui je ne fais pas du 36 mais un bon 38/40 ! Oui j’ai une génétique qui fait que j’ai de fortes cuisses, une sacrée paire de fesses mais pas de poitrine et pas de ventre. Oui je ne suis pas un mannequin, j’ai de la cellulite, j’ai des vergetures, je suis comme je suis ! Alors oui je ne suis pas fine, pas mince, je ne suis pas une « fit girl » mais je ne suis pas grosse bordel !

Je vous parle à coeur ouvert de mon sentiment de ne pas être assez mince pour ma famille« Fais attention à ton poids »

C’est même pas une histoire de ne pas être grosse, obèse, en surpoids ! Je suis en bonne santé et franchement ça devrait suffire. J’aurais vraiment aimé qu’on s’inquiète plus de mon bonheur que de mon poids. Je comprends totalement que ce n’est pas méchant, que mes proches s’inquiètent pour moi mais je n’ai pas à porter leurs inquiétudes sur mon dos. Je suis adulte, vaccinée et je fais un Master en Nutrition et Alimentation quand même alors je pense que je sais comment me prendre en main. J’ai l’impression que dans leur tête je serais capable d’engloutir de la nourriture jusqu’à faire 500 kg. En vrai, c’est un drame d’avoir de l’appétit et d’aimer manger ?

« Tu devrais te calmer sur la nourriture »

Est-ce que c’est si incompréhensible que ça que je puisse aimer mon corps comme il est ? J’ai fait du chemin pour en arriver là et franchement ce genre de remarque ne fait que me faire douter de moi et de mon apparence. Alors oui,  il y a plus d’un an j’ai pris du poids et je n’étais pas au mieux de ma forme. Mais depuis j’ai changé ! J’ai trouvé ce qui me convenait : me faire plaisir en faisant du sport et aussi me faire plaisir en mangeant ce que je veux. Je pense avoir le droit de manger un McDo après avoir fait un run de plus d’une heure si j’en ai envie ! Mon truc c’est de compenser et ça marche pour moi.

Je vous parle à coeur ouvert de mon sentiment de ne pas être assez mince pour ma famille« T’as vu tout ce que tu manges ?! »

Je m’aime comme je suis maintenant mais apparemment ce n’est pas assez pour ma famille… Pourtant dans le doute, j’ai quand même demandé un avis à un médecin. Ça a été plus qu’un soulagement de l’entendre dire que je n’avais aucun souci. Normalement je n’aurai pas dû avoir besoin d’être rassurée. Nos familles devraient faire en sorte de nous mettre en confiance, de nous montrer comment s’aimer. Me dire qu’à leurs yeux j’ai un souci de poids, ça me donne juste envie d’hurler. Quand est-ce qu’on va se sortir de la tête toutes ces conneries de corps parfaits à avoir absolument ? Quand est-ce qu’on va arrêter de croire qu’on est un sous-humain tant qu’on ne rentre pas dans un 36 ?

« Je me demande encore comment tu passes les portes !! »

J’ai des formes et je l’assume mais j’aimerais que ma famille le fasse aussi ! Je ne me rendrais pas malade pour eux. Je ne vais pas arrêter de manger. Je ne vais plus jamais être obnubilée par mon poids. J’essaierai à l’avenir de ne plus me laisser atteindre par ce genre de commentaire. Je ne leur en veux pas mais j’en veux à la société de leur avoir mis ces concepts de minceur dans la tête. J’essaierai un jour de leur expliquer en quoi c’est blessant, en quoi c’est mal dit, en quoi cela peut engendrer des effets dévastateurs. Un « tu es belle, prends soin de toi » aurait été plus bienveillant qu’un « tu es déjà forte, fait attention à ton poids ». Tout est dans la nuance mais c’est tellement important.

Je vous parle à coeur ouvert de mon sentiment de ne pas être assez mince pour ma famille« Regarde, tu débordes de la chaise »

À toi qui reçois aussi ce genre de commentaire de la part de ta famille : sache qu’ils font ça parce qu’ils t’aiment et qu’ils manquent juste de tact. C’est parfois leur propre angoisse à propos de leur corps qu’ils te communiquent sans s’en rendre compte. Sois plus forte ! Dans le doute demande l’avis d’un médecin qui lui est compétent et qui saura te donner une réponse juste et objective. Explique à ta famille que pour t’aider, ils doivent te soutenir, t’encourager avec des paroles bienveillantes. Explique-leur qu’une mauvaise formulation peut transformer de la bienveillance en pression. Une pression qui n’est pas nécessaire.

Je vous parle à coeur ouvert de mon sentiment de ne pas être assez mince pour ma familleJe ne m’excuserais pas d’être ce que je suis !

On a tous des corps différents et on devrait tous l’accepter. Il n’y a pas de standard, pas de norme, pas de règle à respecter. La seule chose que l’on devrait respecter, c’est soi-même en s’aimant, à prenant soin de soi. Alors oui Mamie tu m’aimes et tu t’inquiètes pour moi. Ça n’enlèvera rien à tout l’amour que je te porte mais sache aussi que je suis une grande fille et que je suis capable de m’occuper de moi. Je m’aime comme je suis. Ai confiance en moi !

Aimons-nous au lieu de nous tirer vers le bas !

 

Share:
Écris par Emma
J'ai 22 ans, je suis en Master Nutrition & Alimentation à Dijon et je suis aussi passionnée par le bien-être, les tatouages, le patinage artistique, la photographie, le sport et pleins d'autres choses ! Plus touche à tout que moi, tu meurs ! En tout cas bienvenue sur le blog ! ;)